Le numéro 17 de Cliopsy est en ligne

Lire l’éditorial

 

Retrouvez dans ce numéro, un dossier coordonné par Claudine Blanchard-Laville sur la question du contre-transfert ainsi qu’un article signé par elle à l’intérieur de ce dossier intitulé : Vous avez dit « contre-transfert » ? À propos des mouvements contre-transférentiels dans l’animation d’un groupe clinique d’analyse des pratiques professionnelles. Lire l’article


Vous pouvez lire le dernier numéro de Cliopsy en ligne Lire Cliopsy

 

Extraits de lecture du livre Je t’écris dans le train

J’avais envie de vous dire que la séance de lecture du livre Je t’écris dans le train que Frédéric Teillard et moi-même avons publié récemment s’est bien déroulée à l’Espace L’Harmattan.

Une trentaine de personnes amies était présente au moment de la lecture qui a duré 28 minutes : nous avons lu alternativement, Frédéric et moi-même, de courts extraits de la correspondance, en parcourant ainsi tout le livre. Beaucoup de questions ont été posées par les participants à cette lecture.

Je vous joins le lien aux vidéos qui donnent accès à cette lecture à travers le film qui a été fait ainsi qu’à des extraits des échanges qui ont suivi la lecture.

 

 

Parution du livre : Je t’écris dans le train

parution livre je t'écris dans le train

livre je t'écris dans le trainPar Claudine Blanchard-Laville et Frédéric Teillard
Correspondance littéraire, Publié chez l’Harmattan

La publication des correspondances est souvent posthume. Nous sommes en vie. Nous parlons, nous écrivons, nous nous parlons, nous nous écrivons.
D’où viennent, dans nos histoires individuelles, le désir, la peur, la nécessité, l’interdit d’écrire ? L’obsession de la trace ? Qu’est-ce qui nous fait défi er le vide, l’informulé, la mort ?
Les trente lettres de ce recueil couvrent un an et demi de nos vies, elles sont la quête à deux, dans l’échange épistolaire, et chacun pour soi, dans la solitude de l’écriture, de l’ombilic du désir d’écrire.
À ce désir, à ses ressorts intimes, nous devons ce que nous sommes, mais aussi notre rencontre, et notre amitié.



Les auteurs

claudine blanchard-laville
Claudine Blanchard-Laville
est universitaire. Elle est l’auteur de deux ouvrages sur les pratiques enseignantes Les enseignants entre plaisir et souffrance et Au risque d’enseigner. Elle a écrit et co-écrit de très nombreux articles dans le champ des sciences de l’éducation.

Frédéric Teillard est écrivain. Il est l’auteur de quatre romans et deux essais publiés chez Stock et Calmann-Lévy. Il se consacre aujourd’hui essentiellement à l’écriture poétique. 

 

 

Commander le livre

Rencontre avec Janine Puget, Psychanalyste et Psychiatre (Argentine)

Janine Puget psychanalyste
Dialogue avec Arnaud Dubois, Antoine Kattar et Claudine Blanchard-Laville
  • Connector.Connector.

    Date : Samedi 4 février 2017

    This is an Feature List Item that is part of an Feature List. Notice the connector between the three graphics to show that they are related.

  • Connector.Connector.

    Heure : 9h30 - 12h30

    This is an Feature List Item that is part of an Feature List. Notice the connector between the three graphics to show that they are related.

  • Connector.Connector.

    Lieu : Université Paris Nanterre (salle C 102 A)

    This is an Feature List Item that is part of an Feature List. Notice the connector between the three graphics to show that they are related.


Manifestation co-organisée par l’équipe de recherche Savoir, rapport au savoir et processus de transmission du
CENTRE DE RECHERCHE ÉDUCATION ET FORMATION et l’Association Cliopsy

Voir l’invitation

Parution du livre d’Antoine Kattar : Adolescent dans un environnement incertain, une expérience libanaise

Sortie du livre d’Antoine Kattar, Préface de Claudine Blanchard-Laville – Paru chez l’Harmattan,  Psychanalyse et éducation

adolescent-dans-un-environnement-incertain-une-experience-libanaiseÀ une époque où notre société est traversée par une crise majeure des repères symboliques, l’ouvrage d’Antoine Kattar nous invite à comprendre le retentissement des environnements incertains sur la construction identitaire des sujets adolescents au Liban.

À travers le récit de son itinéraire personnel, il nous montre le cheminement de sa pensée de chercheur à partir de son expérience de l’exil. En faisant dialoguer son « soi adolescent » avec son « soi d’adulte exilé », il analyse les effets que produisent les guerres, les replis sur l’entre-soi confessionnel et l’émigration sur les sujets adolescents d’aujourd’hui.

À partir des propos de celles et ceux qu’il a interrogé(e)s et à l’aide d’une théorisation originale, l’auteur identifie plusieurs positions psychiques entre lesquelles oscillent ces adolescent(e)s qui tentent de garantir la continuité de leur sentiment d’existence alors qu’ils-elles sont confronté(e)s à une scène sociale profondément insécurisante.

Cet ouvrage pose des jalons pour les professionnels de l’éducation qui sont requis de tenir une position d’adulte dans la rencontre des adolescents au quotidien et appelle au rôle qu’ils peuvent jouer pour renforcer et étayer les « soi-adolescents » en construction.

Lire la préface en ligne

 

Journées de l’Appel des Appels

« La sécurité est ailleurs »

vendredi 30 septembre et samedi 1er octobre 2016


Intervention de Claudine Blanchard-Laville sur le thème suivant : 

La sécurité est ailleurs : qu’en pensent les professionnels de la transmission et de la culture ?